Temps supplémentaire

Gestion du temps de travail

Dans les entreprises, il arrive que les employés doivent faire du temps supplémentaire. Ainsi, afin de prévoir les coûts engendrés par celui-ci, les entreprises doivent définir une pratique qui permet de contrôler le temps effectué.

Ce que dit la Loi sur les normes du travail

« Aux fins du calcul des heures supplémentaires, la semaine normale de travail est de 40 heures. Les heures travaillées en plus des heures de la semaine normale de travail doivent être payées avec une majoration de 50 % (temps et demi) du salaire horaire habituel du salarié. L’employeur peut, à la demande du salarié, remplacer le paiement des heures supplémentaires par un congé d’une durée équivalente aux heures supplémentaires effectuées, majorée de 50 %. » (Article 55)

Politique de gestion du temps supplémentaire

Exemple 1

Le temps supplémentaire doit être demandé et approuvé par la direction. Il est rémunéré selon le taux horaire habituel majoré de 50 % ou à votre demande, remis en temps.

Exemple 2

Le temps supplémentaire doit être demandé et approuvé par la direction. Il est calculé sur une base hebdomadaire, soit après 40 heures de travail pour une semaine. Ce dernier est rémunéré selon le taux horaire habituel majoré de 50 %, ou à votre demande, remis en temps.

Exemple 3

Le temps supplémentaire doit être demandé et approuvé par la direction. Il est rémunéré selon le taux horaire habituel majoré de 50 %, ou à votre demande, remis en temps. Les heures de travail faites au-delà de l’horaire normal de travail prévu sont cumulées dans une banque d’heures.

Le solde de la banque d’heures ne peut excéder une période de 10 heures en plus (crédit) ou en moins (anticipation de temps). Au-delà des 10 heures cumulées, le temps supplémentaire ne peut être autorisé. Le temps cumulé doit être repris à l’intérieur d’un délai raisonnable, selon une entente prise avec la direction et ne doit pas nuire aux activités de l’entreprise.