Comment intéresser les filles aux TI?

Les technologies de l’information (TI) font partie intégrante de la vie des jeunes de 12 à 18 ans, certains d’entre eux.elles affirmant même préférer les échanges par textos aux échanges en face à face. Utiliser fréquemment un téléphone intelligent ne traduit toutefois pas nécessairement un intérêt envers les technologies.  Qu’en est-il réellement de leur intention de faire carrière en TI?

Nous nous sommes penchés sur les données des Visites TECHNO au secondaire, qui consistent en des visites en classe auprès d’élèves du secondaire par des professionnel.le.s des TI.  Le.la professionnel.le devient alors un modèle inspirant en présentant son parcours de formation et ses expériences professionnelles. À la suite de l’activité, les jeunes de plusieurs régions du Québec étaient invité.es à indiquer leur intention de travailler plus tard en TI via un court sondage.

“Quelles sont les chances que tu travailles en technos plus tard?”

Les élèves de sexe masculin (n = 1 207)

MCT_gars

Les élèves de sexe féminin (n = 1 161)

MCT_filles

Ce sont donc 2 368 jeunes, dont 1 207 garçons et 1 161 filles, qui ont répondu à la question durant la dernière année scolaire (2017-2018).

Les élèves de sexe masculin sont clairement plus nombreux à estimer « très fortes » et « fortes » les chances de travailler en TI que leurs homologues féminins.  Si la composition féminine-masculine est plutôt similaire dans l’intention « moyenne » de faire carrière en TI, les élèves de sexe féminin sont beaucoup plus nombreuses que leurs homologues masculins à estimer leurs chances « faibles » ou « nulles » de travailler en TI.

Lorsqu’on s’attarde aux élèves de sexe féminin, on se rend compte que plus de 60% d’entre elles évaluent comme « faibles » ou « nulles » leurs chances de faire carrière en technos. De plus, un très maigre 3 % d’entre elles estiment « très fortes » les chances de travailler dans le secteur plus tard, ce qui est loin de démentir l’idée tenace que les filles ne se projettent pas dans ces métiers, ou, à plus forte raison, que le milieu lui-même possède une culture qui dissuade la majorité des filles de devenir des professionnelles en TI.

Pour ne pas manquer l’occasion d’être une actrice de premier plan dans l’économie québécoise

Les femmes comptent présentement pour 20% des professionnel.le.s en TI au Québec.  Les entreprises en TI font et continueront de faire face à des défis importants de recrutement et de rétention.  Alors que les entreprises hors-TI embauchent de plus en plus de professionnel.le.s en TI, ces emplois revêtent un caractère de plus en plus stratégique dans notre économie.  La demande de main-d’œuvre est en croissance et l’évolution des technologies ne montre pas de signes d’essoufflement.  Dans ce contexte, comment peut-on intéresser davantage de jeunes, et de filles en particulier, aux TI?

Des initiatives pour défaire la tendance

Des initiatives existent et ont pour objectif d’inspirer, d’éduquer et d’équiper les filles et les jeunes femmes afin qu’elles puissent acquérir les compétences nécessaires dans leur future carrière.  De ces initiatives cherchant à susciter et maintenir l’intérêt pour l’informatique et les technologies, mentionnons le mouvement Les filles et le code  de Concertation Montréal ou encore Ma Carrière TECHNO (dont les Visites TECHNO au secondaire sont une composante) de TECHNOCompétences.

Le Manifeste des femmes en tech pour des figures inspirantes en TI

À cet égard, l’initiative du Manifeste des femmes en tech mérite une mention.  Le manifeste, dont le lancement aura lieu mardi le 18 septembre prochain, prône une plus grande représentativité et visibilité des femmes lors d’événements du secteur, ayant comme impact de mettre de l’avant des personnalités féminines des TI auparavant méconnues.  Les jeunes et moins jeunes peuvent parfois être guidé.es par des mentors, mais aussi des personnalités inspirantes mises de l’avant dans les événements et les médias.  Une initiative qui saura peut-être inspirer les jeunes, déjà appelé.es à faire des choix déterminants pour leur carrière dès le secondaire, via l’émergence de nouvelles idoles.

 

Questions et réponses avec Nicolas Duperré

Vous êtes préoccupés par les approches Agile et DevOps comme beaucoup d’autres dirigeants TI? Développer de nouveaux projets fait partie de votre quotidien? Ce qui suit pourrait grandement vous intéresser.

Lire plus »
ordinateur quantique

L’informatique quantique pour les nuls

On entend beaucoup parler d’intelligence artificielle, mais un sujet commence à émerger de plus en plus : l’informatique quantique. S’il est assez intuitif que les ordinateurs quantiques pourraient surpasser les ordinateurs traditionnels, il est un peut-être un peu moins évident d’élaborer sur la question.

Lire plus »

Professionnels TI : Comment tirer profit de l’automatisation de vos tâches ?

Le marché du travail change et l’automatisation a la belle part dans ce contexte. Bien que tout le monde s’accorde sur la part grandissante de l’automatisation, notre perception est teintée tantôt d’optimisme, tantôt de crainte. Le minimum qu’on puisse dire est que le progrès permis par l’automatisation bouleverse les rôles que nous assumons dans nos métiers. 

Lire plus »

Questions et réponses avec Erika Rosenberg

Erika Rosenberg, Ph.D., est une sommité internationale de l’étude des expressions faciales.  Ayant publié bon nombre de livres et articles, elle forme régulièrement des professionnels de l’animation et des jeux vidéo

Lire plus »

Laisser un commentaire