Kotlin : un nouveau joueur, une nouvelle tendance en développement d’application mobile

Un regard sur Kotlin, un nouveau langage de programmation supporté par Google pour les applications Android qui risque de tout chambouler.

Depuis quelques années, Kotlin s’impose comme un aspirant parmi les langages de programmation pour les applications Android. Son émergence en février 2016, date de sa première version officielle, est très bien accueillie par la communauté. Elle le perçoit comme une excellente alternative à Java, qui trônait jusqu’alors sans grande compétition. Sa popularité augmente tout au long de 2016, mais c’est en 2017 que les créateurs de Kotlin ont pu ouvrir le champagne. Le langage connait un succès sans égal, si bien que de nombreux développeurs et programmeurs Android effectuent la transition de Java vers Kotlin. Google doit se faire à l’idée : à la conférence Google I/O, le géant de l’Internet annonce que Kotlin est un langage qu’il supportera désormais pour les applications destinées à son célèbre système d’opération pour téléphone intelligent.

 

Kotlin nous vient de JetBrains, une société de développement de logiciels qui crée des outils de développement depuis plus de 15 ans. Avant le succès de Kotlin, JetBrains était le plus souvent associé à des environnements de développement (IDE) très populaires comme PyCharm pour python et WebStorm pour le développement web.

Kotlin est un langage de programmation à typage statique qui est à la fois orienté objet et fonctionnel. Il peut être utilisé pour tout développement, que ce soit côté client, côté serveur ou Android. C’est surtout au niveau du développement pour Android que Kotlin gagne en popularité.

 

Kotlin est développé sous la licence Apache 2.0, ce qui le rend libre et entièrement gratuit. Le code source de Kotlin est disponible sur GitHub. Pour plus d’informations sur l’utilisation des logiciels libres, consultez notre Profil de la main-d’oeuvre en logiciel libre au Québec en 2017.

 

L’équipe de JetBrains a déclaré depuis sa création que Kotlin est un meilleur langage Android que Java. Cependant, il est intimement lié à celui-ci. Par exemple, le code en Kotlin se compile en bytecode Java et pourra donc être exécuté dans une machine virtuelle Java (JVM). Ceci le rend interopérable avec le code Java, ce qui a probablement aidé les développeurs à s’adapter au nouveau venu. De plus, l’IDE de JetBrains dispose d’un convertisseur Java-Kotlin et Kotlin-Java automatisé. Dire « Hello World » à Kotlin ne veut donc pas nécessaire dire « Goodbye World » à Java!

 

Les experts de l’industrie prévoient que l’utilisation et la prolifération de Kotlin augmenteront dans les prochaines années, et il est même possible que Kotlin dépasse Java rapidement. Sceptique ? Demandons à pytrends, un API non-officiel de Google Trends écrit en python, ce qu’il en pense :

 

JetBrainsgtrends_java_kotlin.pngCliquer ici pour afficher le code source
 

Effectivement, une forte tendance se dessine. La récente montée s’explique par la conférence Gooogle I/O 2017, mais sa progression générale pourrait s’expliquer plus par les frustrations vis-à-vis de Java. Par rapport à ce dernier, Kotlin est léger, concis et moins sujet aux problèmes de syntaxe. Les démonstrations sont probantes : le nouveau joueur peut accomplir en une ligne la même chose que 87 lignes de Java. Règle générale, on estime que Kotlin réduit de 40% la quantité de code nécessaire. Et puis, même si Kotlin n’était pas plus court que Java, il est plus lisible, ce qui confère un avantage indéniable pour l’efficacité et la capacité de collaboration.

 

Google a annoncé qu’il soutient Kotlin en tant que langage Android de première classe. Il s’agit du premier langage compilé dans une machine virtuelle Java à obtenir cette désignation. Obtenir le soutien du plus gros acteur du secteur est une énorme récompense pour l’équipe de Jetbrains. En plus, l’annonce de Google devrait rendre le codage avec Kotlin sur Android encore plus simple et naturel. Alors que Google a pris soin de préciser qu’il ne quitte pas Java pour autant et qu’il continuera à fournir un support complet pour Java 8 – qui est rendu à la version 10 -, cette annonce à propos de Kotlin est un signal pour les développeurs qui recherchent déjà un autre langage Android et qui souhaitent ajouter une compétence à leur arsenal. Soutenu par Google, Kotlin devient le choix évident.

Questions et réponses avec Nicolas Duperré

Vous êtes préoccupés par les approches Agile et DevOps comme beaucoup d’autres dirigeants TI? Développer de nouveaux projets fait partie de votre quotidien? Ce qui suit pourrait grandement vous intéresser.

Lire plus »
ordinateur quantique

L’informatique quantique pour les nuls

On entend beaucoup parler d’intelligence artificielle, mais un sujet commence à émerger de plus en plus : l’informatique quantique. S’il est assez intuitif que les ordinateurs quantiques pourraient surpasser les ordinateurs traditionnels, il est un peut-être un peu moins évident d’élaborer sur la question.

Lire plus »

Professionnels TI : Comment tirer profit de l’automatisation de vos tâches ?

Le marché du travail change et l’automatisation a la belle part dans ce contexte. Bien que tout le monde s’accorde sur la part grandissante de l’automatisation, notre perception est teintée tantôt d’optimisme, tantôt de crainte. Le minimum qu’on puisse dire est que le progrès permis par l’automatisation bouleverse les rôles que nous assumons dans nos métiers. 

Lire plus »

Partager cet article

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on print
Share on email